Livres

CARNET DE POSTERS - A PARAITRE LE 10 NOVEMBRE

Vous êtes plutôt chat ou chien ?

Depuis toujours, le chat, cet animal mystérieux, suscite une véritable fascination. Divinité pour certains, diable pour d’autres, il a laissé son empreinte dans toutes les cultures  et est aujourd’hui l’animal de compagnie par excellence.

Et le chien alors ? Un chien, c’est avant tout un compagnon, parfois même un membre de la famille. Doux, affectueux, drôle… chacun a son petit caractère ! 

Quelle que soit votre préférence, vous trouverez votre bonheur ! 

À travers ce carnet de 15 posters détachables, Benjamin Lacombe nous emmène à la rencontre de nos amis à poils. Mais attention, ceux-ci ne sont pas tout à fait comme les autres…

 

LES AUTEURS

CARNET DE POSTERS - A PARAITRE LE 10 NOVEMBRE

“J’ai des visions !

Souvent, quand je me balade, j’imagine mes personnages dans les paysages que j’observe. Alors hop ! avec mes outils magiques, j’ai pris des photos et dessiné dessus.

La Parisienne est un fantasme mondial, une créature mystérieuse, élégante, drôle… Je voulais croquer cette icône en quelques traits.

Avec mon mari, nous avons sillonné les rues de Paris pour photographier la plus belle ville du monde. C’était fou, riche, beau, poussiéreux et chaud.

Des étoiles dans les yeux, je suis rentrée dans mon atelier bucolique et j’ai posé mon crayon blanc sur les décors gris. C’est ma version dessinée du cliché français.”

 

LES AUTEURS

CARNET DE 15 POSTERS - A PARAITRE LE 10 NOVEMBRE

« Une boîte d’aquarelles me fait un peu penser à un clavier de piano. Autant de petits godets colorés que de touches blanches et noires dans un alignement parfait. Autant de tonalités et de résonances aussi, de demi-tons, d’envolées flamboyantes et de crescendos.

Une symphonie habile qui ébouriffe les plaines, court dans les forêts et remonte les rivières pour terminer en douce mélodie sur un coucher de soleil.

Et dans cette ronde colorée, surgissent à l’horizon les silhouettes graciles et nobles des Indiens.

Parce qu’ils ont bercé mon enfance et peuplé mes lectures, je ne pourrai certainement jamais m’empêcher de les magnifier. »

LES AUTEURS